De l’ombre et de la lumière, nous avons la matière pour créer le merveilleux…

Ma pauvre terre !
Je prie pour que le merveilleux triomphe de l'horrible !

J'entends bien encore la discutable notion de dualité, d'opposition, mais nous sommes dans un monde régit par cette loi : ombre et lumière gèrent la beauté de notre Terre.

Des artistes en font des merveilles et de tout temps, des chefs d'œuvres même ; des tableaux de Monet, de Vermer, de Turner ou encore les sculptures Kumi Yamashita… sont des points de vue merveilleux du monde.

Kumi Yamashita

Kumi Yamashita

Vermer

Turner

Comment apprécier les courbes de cette montagne sans la lumière et sans l'ombre qu'elle fait porter à la plaine?
La brume dans les vallées, sous les rayons du petit jour qu'elle détourne?
Les floconneux nuages colorés par le soleil couchant?...

Rien dans ce monde n'aurait de corps, de matière et de profondeur sans l'ombre et la lumière. Personne ne pourrait distinguer une pierre, un arbre, une fleur, un oiseau ni même un ami.

Alors oui, je suis dualité. Ainsi je suis profondeur, brume, courbe et bien d'autres choses… grâce à cette merveilleuse loi.

Oui je prie pour le merveilleux !
Ombre et la lumière peuvent créer le merveilleux. Elles sont le versant d'une même montagne, les deux faces d'une même pièce, indissociable et tellement riche. C'est un outil fantastique permettant de modeler le monde en paradis !

Alors qu'attendons-nous pour créer le merveilleux ?

 

Odile Debliqui - Vivre-soi.com
Merci de partager l'article dans son intégralité, sans oublier la source

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire